Un environnement naturel idéal

 

Le Puy-Notre-Dame culmine à 106 mètres sur une butte de tuffeau. L’origine du nom « puy » vient du celte peuch (petite montagne). Le sous-sol creusé dans le tuffeau depuis des siècles fut propice à la culture du champignon de Paris au XIXème siècle.

 

Le vignoble du Saumurois se caractérise donc principalement par les terres blanches du tuffeau. Ce sont des terrains sédimentaires du Crétacé (Cénomanien et Turonien) de la bordure Sud-Ouest du bassin parisien. Le tuffeau, roche calcaire, permet d’avaler de grandes quantités d’eau et donc d’absorber les précipitations hivernales.

 

Limité au Nord par la Loire, le saumurois viticole est traversé par le Thouet et son affluent la Dive. Ces rivières entaillent une succession de reliefs issus de la structure géologique de la région. Des “terroirs” se détachent alors distinctement en relation avec la topographie.

 

Assis sur ce sol argilo-calcaire très riche, le terroir saumurois est reconnu par sa douceur. Le climat est idéal, tempéré et bercé entre le relief des Mauges, le triangle Loire, le Thouet et la Forêt de Fontevraud. Ainsi, Saumur enregistre la moyenne de température la plus élevée du département, avec le moins de précipitations. La vigne, dont les racines descendent jusqu’à 2m de profondeur dans le tuffeau, bénéficie alors d’une alimentation hydrique particulièrement bonne pour la maturation des raisins.

Les cépages du domaine

CHENIN

Ce Pineau de la Loire, comme on l’appelle encore localement, est de loin le cépage blanc le plus cultivé. Assez vigoureux, il a un débourrement relativement précoce mais il mûrit tardivement.  Il est récolté habituellement à la mi-octobre.

Il est utilisé principalement pour faire des vins destinés à la prise de mousse, Saumur Brut et Crémant de Loire. Le Chenin peut produire aussi des vins secs nerveux et complexes.

Le Chenin est un cépage certes difficile à manier. Mais quand les vignerons le dressent avec talent, le résultat est extraordinaire. Il produit des vins reconnus parmi les plus grands du monde.

CHARDONNAY

Le Chardonnay est un cépage traditionnellement bourguignon, mais on le retrouve dans le Val de Loire. Il fait des vins épais et fins à fort potentiel aromatique traditionnellement secs. Récolté généralement plus tôt que le Chenin (souvent quinze jours), il est réservé essentiellement aux assemblages des vins à fines bulles.

CABERNET FRANC

Le Cabernet Franc a été implanté très tôt. On le retrouve à plus de 95 % dans l'encépagement qui produit les vins rouges et rosés d’appellation Saumur. Ce cépage encore trop méconnu qu'on retrouve aussi en majorité dans certains grands châteaux du Bordelais, permet d’obtenir des vins légers aux notes de fruits rouges, ou des vins beaucoup plus puissants aux arômes de fruits noirs compotés en fonction des terroirs.

Le respect des méthodes culturelles

Notre domaine qui compte 15 hectares de vignes en propriété, est constitué de Chenin, de Cabernet Franc et de Chardonnay. Nos vignes sont parfaitement entretenues et certaines parcelles ont plus de 50 ans d’âge.

 

Situées sur plusieurs coteaux de terroir différent (turonien et jurassique), dont certaines parcelles à plus de 60 mètres d’altitude, nos vignes produisent des vins dont l’expression retranscrit la typicité de ces terroirs.

 

La sélection de l’encépagement et la conduite de la vinification font l’objet de soins constants et minutieux. Tous les travaux viticoles que nous réalisons sont effectués dans le respect de la vigne et dans une quête de qualité. Les pratiques viticoles conduites dans nos vignes, sont déterminantes dans la qualité des vins que nous produisons :

la taille : commence généralement au mois de novembre pour se terminer au mois de mars. Elle consiste à couper les sarments qui se sont développés pendant l'année précédente pour reformer la prochaine récolte sur des sarments neufs dans le but d’obtenir une bonne récolte.
l’ébourgeonnage : se déroule au mois de mai et juin. Il consiste à supprimer toutes les jeunes pousses qui sont inutiles pour la vigne.
l’effeuillage : favoriser une meilleure maturation des raisins et aérer les grappes pour éviter le développement de la pourriture grise.
le palissage : s’effectue au mois de juin, cela consiste à relever et à placer les branches de la vigne entre deux fils de fer qui passent au-dessus du rang. Cette technique permet au raisin d’être mieux exposé le soleil car les branches sont remontées et donc favorisera le mûrissement du raisin.
l’enherbement entre les rangs : pour concurrencer raisonnablement la vigne, lui permettre de puiser tous les nutriments au plus profond du tuffeau ainsi que réduire l’érosion de sols et éviter des traitements.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
2018 Copyright Les Ruaults - Le Puy Notre Dame